Nous vous souhaitons un agréable séjour dans notre belle ville de Viterbo.
Viterbo est une ville thermale d’origine médiévale, entourée de la réserve naturelle des ‘’ Monti Cimini’’ dans laquelle se trouvent deux lacs volcaniques
Suivez- nous et vous découvrirez les richesses de notre terre.

Origines de la ville
Il y a des traces de colonies néolithiques et en particulier des traces de la présence étrusque dans l’histoire lointaine de Viterbo, mais certains historiens sont amenés à croire que, dans la période étrusque, la loi n’avait pas attribué à Viterbo le statut de ‘’Vicus’’, mais on sait qu’ il y avait une tétra pole étrusque, sur la base des initiales FAVL qui, selon ces théories, serait un acronyme formé à partir des initiales des quatre premières villes (Fanum, Arbanum, Vetulonia, Longula). Plus plausible semble l’identification de Viterbo avec le ville étrusque de Sarina, soutenue par les savants du XXe siècle.
Après la conquête romaine, on a constitué, selon toute vraisemblance, un règlement militaire, appelé Castrum Herculis, sur l’emplacement d’un temple dédié à Hercule, héros mythologique.
On est sûr des origines de la ville du Haut Moyen Age, qui provient d’un ‘’castrum’’, une fortification Lombarde sur la frontière entre les possessions des Lombards et celles des byzantins dans le duché de Rome : la colline de San Lorenzo, rappelée dans ‘’le don de Sutri’’ parmi les propriétés que Liutprand promet à l’église en 729, fut fortifiée en 773 par Desiderio, pendant la dernière période de sa rivalité avec Charlemagne. Un document papal daté de 852, reconnaît le Viterbii Castrum dans le cadre des terres de Saint-Pierre.

Les 13 portes de Viterbo
Tout au long des murs il y a plusieurs portes. Au fil des siècles certaines d’entre elles ont été fermées et récemment elles ont été restaurées et rouvertes. Seulement une porte reste fermée , la porte San Lorenzo.
Porta Romana
La porte actuelle a été ouverte en 1653 et appelée Innocenziana du nom du pape Innocent X qui avait visité Viterbo, comme on peut le déduire de la plaque sur la façade. Ce nom n’a pas duré longtemps, presque immédiatement on l’a appelée Porta Romana ; elle s’ouvre sur la Via Cassia. Des décorations baroques apparaissent ébréchées en plusieurs endroits e à cause des bombardements des troupes du général Kellermann en Décembre 1798. La façade est décorée avec de nombreuses armoiries et sur le sommet il y a une statue de Santa Rosa, la patronne de la ville.
Porta della Verità
L’origine de son nom lui vient de l’église de Santa Maria qui était située à proximité de la porte . Sur la porte se trouve un grand blason de Benoît XII flanqué de deux autres plus petits du gouverneur et de Sermattei évêque de la ville et deux armoiries de la ville.
Porta Fiorentina
Cette porte était appelée à l’origine porte Sainte-Lucie. Elle doit son nom actuel au fait que elle donne sur la route Cassia en direction de Florence. Elle a été entièrement reconstruite en 1768, mais le remaniement majeur, qui a donné l’ampleur actuelle, remonte à 1886, lorsque les habitants, afin de faciliter le transit, ont décidé l’ouverture de deux arches latérales.

Les murs de Viterbo
Viterbo est l’une des rares villes qui peuvent encore vanter une enceinte intacte de murs médiévaux, construits entièrement en pierre volcanique locale, pierre de lave, de la longueur d’environ quatre km. L’enceinte a été construite en adoptant des techniques différentes en fonction des époques. La partie la plus ancienne remonte à l’année 1095 ; c’est celle qui mène de porte Fiorita à travers la Porta Romana à la Porta de la Verità. En 1208, cependant, les murs étaient orientés sur le côté opposé entourant l’ancien château de Sant’Angelo. Ensuite on a changé la technique de construction, la taille des pierres en peperino a diminué et a pris une forme étroite et haute appelée couteau à paroi avec le côté étroit vers l’extérieur.