Introduction: Cette place représente le centre de la vie urbaine et elle est aussi appelée « Piazza del Plebiscito. » En arrivant sur la place, vous pouvez visiter: l’hôtel de ville, l’église S.Angelo et le palais de la préfecture. De la place s’ouvrent 4 rues qui mènent aux quartiers du centre-ville.pza_comune

La Tour de l’Horloge, également connue sous le nom Torre dei Monaldeschi, mesure 44 mètres de haut et a été reconstruite en 1487 sur les fondations d’une tour précédente. Le Palazzo dei Priori a été construit entre les 13ème et 14ème siècles. Le Palazzo del Podestà, relié au palais à travers la galerie d’art, a été construit en 1264 et a subi de nombreuses modifications au cours des périodes successives telles que la réalisation au XVIIIème siècle du grand balcon au premier étage. De la structure originale de la place reste une petite fenêtre du XIIIème siècle, en face du Palazzo del Capitano, aujourd’hui siège de la préfecture. En 1466, quand toute la place a fait l’objet de rénovations sur la base de nouveaux critères de la Renaissance le Palais a été enrichi d’ un porche, dont il ne reste aucune trace.
A l’intérieur du palais de l’hôtel de ville nous pouvons admirer une grande fontaine surmontée par deux petits oiseaux au centre d’un petit jardin où se rendent les amoureux de la ville. Profitez de la vue et du panorama sur la vallée de Faul. Au premier étage il y a les salles décorées de la mairie de la ville.
Sur un côté on peut voir l’église de Sant’Angelo in Spatha, dédiée à Saint Michel Archange, nommée d’après la famille qui en avait commandé la réalisation. La façade est plâtrée et présente un portail en pierre de lave avec une lunette au-dessus du linteau et trois fenêtres. Sur le côté droit de la façade vous pouvez voir une copie d’un sarcophage romain très bien conservé avec une scène de chasse au sanglier qui a servi comme monument funéraire de la “Bella Galiana”.
La Bella Galiana est la légende d’une femme d’une beauté extraordinaire: un noble romain la voulait en mariage mais elle l’ avait refusé, à cause de cela le noble avait assiégé Viterbe et la ville s’était mobilisée pour se défendre, résistant jusqu’à ce que les assiégeants renoncent; le baron avant de quitter la ville avait demandé de voir une dernière fois Galiana qui a été tuée par une flèche par le prétendant éconduit.
L’église a une nef et est recouverte d’une voûte en berceau, elles apparaît comme le résultat du baroque tardif et des lignes néoclassiques. Un retable de Viterbe Bartolomeo Cavarozzi représentant saint Isidore agriculteur est conservé à l’intérieur, l’autel principal est soutenu par une grosse pierre de l’église,on peut aussi admirer un grand retable du maître Viterbo Caparozzi représentant la Vierge avec son enfant trônant avec les saints et les anges. La sacristie abrite un tableau avec l’image de Saint Rocco, travail d’Antonio Massaro dit Pastura.